Rencontrez, discutez et faites connaissance sur Des Histoires...
...
ESPACE AUTEUR (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
écrire une histoire Ecrire une histoire
Faites connaitre ce site :
 

Les causes inconnues du crash.

Auteur de recits


Récit écrit par Eric.
Auteur homme.    Contacts de l'auteur : eric.lareidaorangefr



histoire publiée le 20-08-2012
Catégorie :Romans, Nouvelles, Micronouvelles, Récits historiques
Histoire 8342-e272

Titre : Les causes inconnues du crash.

Micronouvelle  Mystère  Angoisse 
 
 

Les causes inconnues du crash.


Giovani regardait l'horloge au balancier immobile en écoutant distraitement sa voisine, celle ci s'en aperçu et orienta aussitôt la conversation sur l'objet.
-Il y a longtemps qu'elle ne marche plus, c'était celle de ma tante, c'est tout ce qui reste de mon héritage d'Amérique, mais elle a pour moi une valeur sentimentale.
-Je peux essayer de la réparer, si vous le souhaitez.
-Non ne vous donnez pas cette peine, vous devez avoir bien du travail avec tous ces gens qui vous sollicitent, pas plus tard qu'hier Madame Girardi me disait que son mari vous recommandait à tout le monde dans le quartier. « C'est un mécanicien d'Alitalia qui a réparé ma voiture! Monsieur Giovani je vous le recommande, ce garçon a de l'or dans les mains. » Voilà comme on parle de vous.
-J'aime ces vieilles mécaniques, les faire revivre est...comment dire.
-Fascinant, si vous y tenez prenez la, mais ne vous fatiguez pas, je l'ai montré à un antiquaire il paraît qu'elle ne vaut rien, si je la garde c'est en souvenir de ma tante.
-Je verrai de suite si je peux vous l'arranger, quoiqu'il en soit je ne vous la rapporte au plus vite.
-Mais prenez votre temps.
Le soir même Giovani démontait la pendule, pièce par pièce nettoyant à l'ammoniac chaque trace d'oxydation. C'était trois semaines avant le crash du vol régulier qui reliait Rome à Athènes, l'avion s'abima dans l'Adriatique quelque part au large de Vlorï. Mais pour l'instant, l'heure était à l'insouciance du loisir studieux, il remontait patiemment l'horloge, vérifiait et revérifiait chaque détail du mécanisme. Tard dans la nuit vint le moment de vérité, il tendit le ressort et un tic tac frénétique se fit aussitôt entendre, il posa le balancier et le rythme ralentit en un mouvement d'une parfaite régularité.
Dés le lendemain il rapporta l'horloge à sa voisine, qui se perdait en congratulations, elle voulu le rétribuer, mais il refusa.
« La compagnie me paye très bien, quand je répare une automobile où une machine à laver, c'est pour rendre service, mais là, c'était pour moi un pur plaisir. » Affirma Giovani. Sa voisine voulant le remercier d'une manière quelconque l'invita à diner le lendemain, ce qu'il accepta.
Les causes d'un crash, ne sont établies d'une manière certaine qu'après de longues investigations, dans ce cas la récupération des débris et l'interprétation des données recueillies par les boites noires dura des mois. Giovani, bien avant les conclusions rendues par les experts savait.
il savait qu'il avait surement commis une erreur, sans pouvoir dire laquelle. Bien qu'étant désigné comme le principal responsable du crash, ses méninges trouvèrent enfin le repos lorsque les experts purent déterminer quelle étourderie fut commise lors du remontage de la gouverne de direction. Un technicien et un ingénieur avaient supervisé son travail, mais l'erreur n'était pas perceptible à l'oeil nu. La responsabilité du pilote fût également soulignée, car il aurait du remarquer ce dysfonctionnement lors des test effectués avant le décollage.
Le soir où il dinait chez sa voisine, Giovani, jusque là insouciant, fut brusquement contrarié de voir la pendule arrêtée, dix heures dix indiquait le cadran aux aiguilles immobiles. Saisissant son étonnement, sa voisine à qui cela importait peu, voulu le tranquilliser.
-Elle s'est arrêté ce matin, ça ne fait rien vous avez fait ce que vous avez pu, il paraît que ce n'est pas facile de réparer ces vieilleries, l'antiquaire à qui je l'ai montré m'a dit qu'il faisait parfois venir des spécialistes de Suisse et qu'ils prenaient très cher.
-Mais si vous voulez je peux essayer à nouveau.
-Non n'insistez pas.
Elle avait refusé sur un ton presque agacé, puis changea aussitôt de sujet. Il n'insista pas, mais l'horloge arrêtée à dix heures dix, prit étrangement une tournure obsédante.
Le travail de mécanicien en aéronautique, est encadré par une série de procédures de contrôle qui permettent de travailler l'esprit serein. La crainte est surtout celle de la sanction au cas où le superviseur découvrirait une négligence impardonnable.
Giovani ne concentrait pas suffisamment son attention en réparant cette gouverne de direction de l'airbus A320. A l'instar de Kasparov qui, pendant une partie d'échec, pensait à son robinet d'eau qu'il avait oublié de fermer. Giovani pensait à la réparation de la pendule dont l'efficacité rencontra ses limites en moins de deux jours. Il avait sous les yeux les pièces d'un avion dans lequel des passagers allaient bientôt prendre place, mais son esprit était, d'une manière insurmontable, hanté par le souvenir des pièces de l'horloge. Un processus mental ou psychique qui peut paraître singulier tant l'objet de ses préoccupations peut sembler futile, mais qui n'est pas si rare.
Le pilote était distrait lui aussi, comme tous les amoureux. Cette coquetterie dans l'oeil l'avait séduit au premier instant, tandis qu'il vérifiait le fonctionnement des stabilisateurs, il songeait à son charme de jeune fille qui se mêlait à la sensualité d'une femme expérimenté. Alors qu'il demandait la clairance de décollage son esprit était resté sur la terrasse de sa villa où il l'écoutait interpréter divinement Mozart au piano. Le copilote avait dit quelque chose...
-Hein! Quoi?
-On dirait qu'elle déconne la gouverne.
-Mais non...
La clairance avait été donnée et ils roulaient déjà vers la piste d'envol. Il est rare qu'un copilote insiste.
Une heure plus tard, les contrôleurs aériens Albanais recevaient un appel de détresse, le signal radio fut interrompu au second Mayday, simultanément l'avion disparaissait de l'écran radar, à l'heure locale de Tirana, il était dix heures dix.




Faites connaitre cette histoire :

 



 



Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur (et seulement à l'auteur, elle n'apparaîtra pas sur le site) ? Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

 
histoire gratuite Les causes inconnues du crash.

Soyez le premier à donner votre avis, après lecture, sur cette histoire...





   
Copyrights...
© tous droits réservés à øø des-histoires.com øø