Rencontrez, discutez et faites connaissance sur Des Histoires...
...
ESPACE AUTEUR (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
écrire une histoire Ecrire une histoire
Faites connaitre ce site :
 

Acacia (E'ebto)

Auteur de recits


Récit écrit par Djibouti.
Auteur homme.    Contacts de l'auteur : ecrireverthotmailfr



histoire publiée le 07-04-2013
Catégorie :Contes et histoires pour enfants
Histoire 8411-d303

Titre : Acacia (E'ebto)

Conte pour adulte  Economie  Afrique 
 
 

Acacia (E'ebto)


L’effort, l’honnêteté…

Un minimum de moyen, beaucoup d’efforts, de bonne volonté et d’honnêteté. Voici comment un village sorti de la misère et devint un exemple à suivre pour les autres.

Le pays s’appelle E’ebto, pauvre mais son sol était riche. La population était nombreuse et pauvre mais son gouvernement était composé de riches, “les termites”, dirigés par “Criquet”, redoutable pour ses oppressions sur les “feuillages”.

Notre village s’appelait Branche-Sud. Il était situé à l’extrémité sud du pays. Dans ce village, la vie était difficile. On entendait des pleurs d’enfants qui avaient faim. Les chants désespérés des mères pour les calmer. Les hommes, les gorges nouées écoutaient avec impuissance. De temps en temps les termites recevaient la fameuse aide internationale qui les enrichissait davantage. Des miettes étaient distribuées à la population et le reste, Criquet en faisait une affaire personnelle.

Lassés par recevoir une obole qui ne faisait que semer la désordre parmi eux, les habitants de Branche-sud décidèrent d’agir. Ils commencèrent par se poser des questions sur ce qu’ils allaient devenir et quel avenir pour les enfants de Branche-sud.
Sachant que les Termites et Criquet ne faisaient rien pour arranger les choses, ils se tournèrent vers eux-mêmes pour résoudre le problème.

La solution

Associer à l’effort, le moyen de bord avait un résultat prometteur. La terre étant un de leur moyen, restait les outils permettant de la cultiver.
Alors un système économique simple fut mis en place pour arriver à cette fin. Les feuillages dans la force de l’âge furent envoyés en ville pour travailler et rapporter de l’argent. Une partie de cet argent rentrait dans une grande caisse confiée aux plus honnêtes d’entre eux.
Les femmes lancèrent leur propre commerce en confectionnant des objets d’arts, de la poterie... Les hommes âgés travaillaient la peau des animaux pour en fabriquer des sacs de rangement d’outillages. Certains hommes et femmes étaient chargés d’écouler les produits sur le marché de la ville. Avec leur économie, ils cultivèrent des lopins de terre.
Enfin, on entendait les rires des enfants, les chants de joie des mères.

Quel gâchis !

Criquet eu vent de la réussite de ce village et envoya ses termites mener une enquête dans le seul et unique but de mesurer l’étendu de cette économie. Au cas où elle serait importante il n’hésiterait pas à puiser dedans laissant ces enfants mourir de faim.

Fin






Faites connaitre cette histoire :

 



 



Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur (et seulement à l'auteur, elle n'apparaîtra pas sur le site) ? Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

 
histoire gratuite Acacia (E'ebto)

 

Très très belle histoire touchante au coeur .

 

 

Bonjour ce début d'histoire ma beaucoup plus dommage ce fut court mais dans cette histoire il y aurais de quoi faire un livre si vous ne l'avais pas deja fait je vous le recommande vivement , vous avais un potentiel d écriture . Au plaisir de vous relire .

 

 

ouiiiiiiiiiiiiiiii

 





   
Copyrights...
© tous droits réservés à øø des-histoires.com øø