Rencontrez, discutez et faites connaissance sur Des Histoires...
...
ESPACE AUTEUR (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
écrire une histoire Ecrire une histoire
Faites connaitre ce site :
 

Ange gardien chapitre 3 4 5

Auteur de recits


Récit écrit par Mavy.
Auteur femme.    Contacts de l'auteur : maelle33112hotmailfr



histoire publiée le 18-12-2013
Catégorie :Fantastique, SF, Fantasy, Uchronie
Histoire 8460-m718

Titre : Ange gardien chapitre 3 4 5

Essai  Ange  Mystère 
 
 

Ange gardien chapitre 3 4 5


III

Kate entra dans la cuisine de la maison, Jane buvait un café, elle avait l’air calme.
La jeune fille s’assit à côté de sa mère et lui pris la main, aussitôt une vague de
calme mélangé à de l’inquiétude, surement celle qu’une maman garde en elle à vie
s’empara d’elle. La mère, surprise de ce contact qu’elle attendait depuis longtemps,
posa main sur celle de sa fille et lui demanda ce qui n’allait pas. Celle-ci répondit
que justement, tout allait bien, et qu’elle voulait lui parler de quelque chose.

Ce qu’elle fit, durant une heure, elle lui expliqua ses envies, sa rencontre avec
Chang, ses questions. Jane buvait ses paroles, elle attendait ce moment depuis
longtemps déjà. Quand Kate eut finit son récit, elle se leva et monta les escaliers
qui menait au grenier. Elle les redescendit quelques minutes plus tard, un livre rouge
séré contre son cœur. La grand-mère de Kate elle-même avait écrit ce livre. Les deux
femmes, assises autour de la table en bois, feuilletèrent le bouquin, il était fait de
photos de personnes inconnues, et d’article qui parlait de façon de faire, de
problèmes résolus, et d’autres choses toutes plus bizarres les unes que les autres.
L’adolescente demanda à sa mère si elle pouvait garder le livre, cette dernière lui
répondit d’une voix douce qu’il lui avait toujours appartenu.

Le soir dans son lit, Kate continuait de lire les mots de sa grand-mère, elle était
absorbée par tout ce qui y était dit. Un passage parlait de la douleur que peuvent
ressentir les gens, des façons de provoquer les rêves, une phrase surtout attira
l’attention de Kate ; « Nous sommes les anges gardiens de ceux qui veulent être
aidés ».

Cette nuit là, Kate rêva de Chang, ils étaient dans une petite pièce avec des murs
blanc, un vieux chien passa à deux mètres d’elle avant de disparaître, elle voyait
Chang tout habillé de noir, la regarder dans les yeux, immobile, seules ses lèvres
murmurait quelque chose. Un éclair éclata derrière lui, et au fur et à mesure que
passait le temps, elle se rendait compte que ce n’était pas elle qu’il regardait mais
une personne qui se trouvait à la droite de Kate, cette personne la elle la
connaissait, c’était une élève de sa classe, elle était blonde, menue, avec un regard
de biche. Elle avait le regard vide mais les yeux grands ouverts, quelque chose
n’allait pas, Kate s’approcha près de la fille. Et elle remarqua que ses lèvres
parlaient, tout comme celle de Chang, Kate s’est retournée pour voir Chang, mais il
avait disparu. Chang avait contrôlé l’esprit de l’élève.

IV

Ce matin la jeune fille s’est réveiller, aussi fatiguée que la veille, elle pensait à
Chang et à son rêve quelque peu étrange. Elle voulait lui parlait mais ce matin là il
n’avait pas pris le bus. Elle continua son chemin jusqu’au lycée, elle fonça dans un
garçon, juste pour le plaisir de ressentir ses pensées, elle remarqua que le jeune
était joyeux, de bonne humeur certainement. Et il s’était même excusé de l’avoir
bousculé. Peut-être à cause de l’allure de Kate, elle avait fait beaucoup d’efforts
aujourd’hui, elle était habillée en jeans moulant et avait mis du maquillage, elle
avait même relevé ses cheveux en queue de cheval ; «nouvelle vie nouvelle
coiffure ! ».

Avant d’entrer en classe, la fille de son rêve la bouscula violement et l’insulta.
Kate ne fit pas attention et ne répliqua pas non plus. Elle était même plutôt fière
que quelqu’un ait enfin remarqué son existence. Elle alla s’asseoir dans la salle de
cours, elle remarqua la présence de Chang au fond de la salle et quelques secondes
après, leur professeur de mathématiques, qu’ils voyaient pour la première fois, entra
dans la pièce. Il était petit, avec les cheveux longs et une barbe pas rasée depuis
très longtemps visiblement. A côté de Chang, un garçon aux cheveux roux et bouclés
chuchota de manière peu discrète « Oh non voilà le chien !». Cette phrase interpella
Kate qui se tourna d’instinct vers « Magalie », la blonde dont elle avait rêvé. Elle
avait les yeux fixés sur le tableau. Kate regarda alors Chang qui fit sembla de ne pas
l’avoir remarqué. Il fixa son regard sur Magalie, qui se leva lentement et marcha vers
le tableau, dans la classe, personne ne bougeaient ni ne parlaient. Magalie continua
sa marche somnambulique jusqu'à ce que son nez heurte violement le mur. Chang ferma
alors les yeux et Magalie, porta ses mains à sa tête, elle demande ce qui s’était
passé, et le professeur, l’exclu du cours pour motif de « perturbation du cours et de
la concentration de ses camarades » Kate ne pu s’empêcher de sourire, son rêve de
cette nuit était une prémonition. Chang contrôlait les esprits c’est lui qui lui avait
envoyés le rêve dans le car la veille, elle en était persuadé. La question était
« pourquoi ? ».

Dès que la sonnerie retentit, elle courra jusqu'à Chang, et lui dit calmement, « je
sais ce que tu es », Chang ouvrit de grands yeux et les plongea dans ceux de Kate,
mais celle-ci en guise de réponse, lui offrit un regard désabusé avant de dire que ce
n’était pas la peine d’essayer ce petit jeu avec elle, qu’il n’y arrivera pas. Chang
lui rétorqua, « tout comme ton empathie sur moi chérie », Kate s’approcha tout près du
garçon, et lui dit d’un ton menaçant, que ses petits surnoms ne lui plaisaient pas
vraiment et qu’il avait de la chance qu’elle ne puisse pas lire ses sentiments mais
qu’elle pouvait toujours avoir des visions de lui. Chang, qui était doté d’une
parfaite répartie, lui adressa un sourire charmeur et lui expliqua qu’il était ravie
de savoir que Kate rêvait de lui pendant ses nuits.

Sur ce, Kate s’en alla pour son prochain cours, elle ignora Chang jusqu’au repas.

V

Lorsqu’elle entra dans le réfectoire, et qu’elle commença à prendre ses affaires, un
lycéen plutôt petit et à la mine renfrogné la rejoint. Kate sentit l’irrésistible
envie de lire en lui. Et alors qu’elle allait partir, elle le frôla, et durant les
quelques secondes qu’ont duraient leur contact, elle fut envahit par une désagréable
sensation de tristesse et de malheurs. Elle ferma les yeux et vit une femme, assez
âgée, se perdre dans les flammes d’un immeuble, elle portait contre elle un bébé. Les
pompiers en bas de l’immeuble ne purent sauver que l’enfant, que la femme leur avait
donné avant qu’une poutre ne l’assomme. Kate compris, elle partit mangé à côté du
garçon, elle engagea la conversation mais il l’ignorait royalement. Alors elle décida
de lui parler franchement, elle lui déclara qu’elle savait ce qui était arrivé à sa
maman et qu’elle comprenait, mais qu’il devait aller de l’avant, avec son papa, et
profiter de chaque instants de la longue vie que lui avait offert sa mère. Le garçon
versa une larme, puis il sourit légèrement et s’en alla, surement un peu surpris et
inquiet.

Kate n’en revenait pas, elle venait de tenter d’aidé quelqu’un. Elle était devenue
pendant une heure, l’ange en quelque sorte du garçon. Elle était fière d’elle, même si
ce n’était pas grand-chose, et que peut être ça n’aura servit à rien.

Le soir elle raconta à sa mère tout ce qui s’était passé, elle avait les larmes aux
yeux ; « mon petit ange, je suis fière de toi ». Mais elle paraissait tout de même
inquiète à propos du fameux Chang. Elle se demandait peut être de quel côté il était.



Faites connaitre cette histoire :

 



 



Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur (et seulement à l'auteur, elle n'apparaîtra pas sur le site) ? Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

 
histoire gratuite Ange gardien chapitre 3 4 5

 

Je trouve que les chapitres sont beaucoup trop court et que certaines phrases ne sont pas très bien écrites, mais au moins l'on comprend ce que l'auteur veut faire comprendre aux lecteurs et lectrices.

 

 

pour un essai il est très bien j'ai adoré, j’aimerai beaucoup lire la suite j'ai hâte

 





   
Copyrights...
© tous droits réservés à øø des-histoires.com øø