Rencontrez, discutez et faites connaissance sur Des Histoires...
...
ESPACE AUTEUR (pas encore inscrit)
 
mémoriser     [Mot de passe perdu ?]
écrire une histoire Ecrire une histoire
Faites connaitre ce site :
 

Ange gardien chapitre 6 7

Auteur de recits


Récit écrit par Mavy.
Auteur femme.    Contacts de l'auteur : maelle33112hotmailfr



histoire publiée le 21-12-2014
Catégorie :Fantastique, SF, Fantasy, Uchronie
Histoire 8461-m719

Titre : Ange gardien chapitre 6 7

Essai  Ange 
 
 

Ange gardien chapitre 6 7


VI

Kate alla dans sa chambre, se mit en pyjama et se coucha, elle allait s’endormir, quand elle entendit un bruit. Comme un claquement. Elle ne fit pas attention, quand elle entendit ce bruit se reproduire encore une deuxième fois, puis une troisième, cela venait de sa fenêtre. Elle se leva et regarda à l’extérieur, la lune était presque parfaitement ronde et de ce fait éclairé parfaitement le jardin.

Kate aperçu une silhouette. Posté à côté d’un scooter, Chang souriait, tenant dans sa main une autre pierre. La jeune fille ouvrit la fenêtre et lui fit rapidement comprendre qu’il n’était pas le bienvenu et qu’elle ne voulait pas savoir comment il connaissait son adresse. Mais elle arrêta son discours quand elle vit que Chang avait pris un air très sérieux. Il lui demande de venir avec lui, que quelqu’un avait besoin d’eux. Kate répondit qu’elle ne se laisserait pas embobiné par lui mais il lui fit la promesse de ne pas lui faire de mal et de ne l’amener que dans l’endroit où une personne avait besoin d’eux. Kate, méfiante, sauta par la fenêtre et s’approcha du garçon. « Pourquoi a-t-elle besoin de nous ». Chang pris la main de Kate.

Une décharge fit trembler les nerfs de Kate. Elle ne lisait toujours pas ses émotions. Tout à coup elle se sentit faible, une fatigue l’emporté et avant qu’elle n’ait eu le temps de dire stop à Chang, elle s’effondrait sur le sol. Chang eut à peine le temps d’amortir la chute. Il s’assit à côté de Kate, en lui tenant toujours la main.
L’adolescente eu une vision, elle voyait une femme, assise sur le rebord d’un pont, qui se trouvait à la sortie de la ville, elle pleurait, son maquillage coulait sur ses joues et ses cheveux étaient en bataille. Kate s’assit près de la femme, celle-ci ne faisait même pas attention à elle, elle avait l’air inconsolable.

L’adolescente se réveilla, la tête de Chang penchée au dessus de la sienne. Elle le croyait à présent, et elle lui demanda de l’amener au pont le plus vite possible. Ils montèrent tous deux sur le scooter et Chang, sans dire un mot démarra et pris rapidement de la vitesse. Les cheveux dans le vent, Kate se rendit alors compte qu’elle était vêtue d’une chemise de nuit en soie rose pâle. Mais cette honte ne dura pas, elle voulait juste aider la femme du pont. Arrivés à destination, les deux adolescents marchèrent sur le pont, la femme était bien là. Kate avança vers elle mais Chang resta en retrait. Kate appela la femme qui sursauta. Elle lui ordonna entre deux sanglots de la laisser tranquille et de rentrer chez elle, mais son ange l’ignora. Kate regarda Chang, qui lui fit un signe de tête, et lui demanda par télépathie si elle voulait sentir les émotions de la femme. La lycéenne acquiesça et Chang encra son regard dans les yeux de la femme, celle-ci perdit aussitôt toute marque d’émotions sur son visage. Kate posa sa main sur son épaule. Elle ressentit une douleur violent dans sa poitrine, ses jambes tremblait, elle vit un homme, grand, le crâne rasé, allongé sur un lit d’hôpital. Le cadran qui était sensé monter l’activité des battements du cœur ne rendait visible qu’une ligne, plate. Une infirmière, qui était justement la femme du pont, pleurait et criait au secours.

Kate, se tordit de douleur, et tomba à genoux par terre, elle pleurait à chaudes larmes. Elle se releva tant bien que mal et demanda à Chang d’arrêter. Ce qu’il fit sans discuter. La jeune femme en reprenant ses esprits, vit Kate au sol et se précipita à ses côtés. Elle prit le pou de Kate, lui releva la tête. Elle avait réagit. Kate, profita de la vocation de la femme pour lui murmurer en exagérant peut-être, qu’elle lui avait sauvé la vie et que c’était son métier et ce qu’elle devait faire. La femme ne comprenait pas, elle se releva fit quelques pas en arrière et partit en courant. Kate se redressa difficilement. Et Chang l’aida à marchait jusqu'à leur carrosse. Elle la ramena chez elle, la porta jusqu'à son lit, elle dormait profondément. Il la couvrit et s’en alla discrètement.

Kate pendant la fin de sa nuit, avait rêvait de la femme qui avait tenté de se suicidait, elle la voyait, seule, dans une pièce blanche, elle portait sa tenue d’infirmière mais avait le regarde triste. Elle n’était plus heureuse. Kate la voyait, mais elle n’osait pas la touché de peur de ressentir la même chose que la dernière fois. Elle voulait plus que tout aidé la femme, mais elle avait peur, et ne savait pas comment s’y prendre, elle avait besoin de Chang.

VII

Elle se réveilla le matin dans l’idée de sécher les cours, mais pas seule. Elle courut presque jusqu'à l’arrêt de bus. Arrivée au niveau de l’arrêt de Chang, elle bouscula Chang avant qu’il ne rentra dans le car, le prit par la main et ils partirent en courant vers la forêt. Chang, se laissait portait, il admirait la silhouette fluide de Kate qui courait avec agilité entre les troncs couchés et les ronces. Le chauffeur du bus, faisait entièrement confiance à Kate et avait décidé de faire comme s’il n’avait rien vu.

Kate et Chang s’arrêtèrent de courir dans une clairière. Ils étaient essoufflés mais rigolaient malgré tout. Chang taquinait Kate en lui disant qu’elle ne pouvait s’empêché de le voir et qu’elle était certainement folle de lui. Kate répondit en se jetant sur lui pour le faire tomber, mais l’adolescent, plus grand, la saisit et la plaqua contre son torse. Il lui sourit et Kate aussi. L’électricité qui la traversait lui réchauffait le cœur. Elle souriait enfin et riait même, mais très vite, elle reprit ses esprits, elle s’assit et Chang la rejoint. Elle commença la discussion en lui demandant quels étaient ces pouvoirs.

Chang lui expliqua qu’il pouvait envoyait des visions, et entendre des appels aux secours. Mais il ne pouvait pas voir qui avait besoin de lui. Il lui apprit les deux types d’ « anges » ; les guides, et Chang en était un, et les anges, comme Kate. Les anges avaient besoin des guides, les guides avaient besoin des anges. La tante de Chang lui avait tout apprit avant de partir pour l’Amérique du Sud. Kate était très impressionnée.

A la fin de la conversation, elle hésita puis lui demanda « Alors, tu es mon guide, et je suis ton ange ? » Chang acquiesça. Kate lui sourit.

Puis ils parlèrent de ce qui s’était passé la veille. Kate lui raconta son rêve, la femme avait encore besoin d’eux, mais ils ne savaient ni où la trouvait, ni comment l’aider. L’ange expliqua à son guide que ce qui comptait le plus après son défunt mari, s’était son métier, elle devait sauver encore bien des vies, c’est pour cela, que Chang avait entendu son appel. Kate eut un moment de panique, elle ne savait pas comment faire pour l’aider et elle avait peur de la perdre et d’échoué, elle enfouit sa tête dans ses genoux et crispa ses mains dans ses cheveux. Chang, qui comprenait ses peurs pour les avoir déjà vécues, passa son bras sur ses épaules, et la convint de ne pas s’inquiéter, le destin allait agir, comme il avait agit pour les réunir. Kate se blottit contre son ami. Elle pleurait.

Mais soudain, Chang se figea, et se releva. Il avait entendu l’appel de la femme, il entendait un « aidez-moi », entre de nombreux sanglots. Kate comprit rapidement ce qui venait de se produire dans la tête de Chang. Elle Appela Chang, et lui tendit sa main, il la saisit aussitôt. Kate tomba lentement dans un sommeil paisible.

Elle voyait un hôpital, du moins l’extérieur, il y avait un grand panneau, où il était écrit en grosse lettres bleues le nom de la ville. Kate la connaissait. Derrière elle, il y avait le pont, et à côté de celui-ci, un parc, où Elsa était. Elle avait vu son prénom sur le badge qu’elle portait, accroché à sa blouse. Elle était agenouillée par terre, et pleurait tout en se plaignant de son malheur et de sa douleur. Elle n’avait pas mérité tout ça.

Kate se réveilla rapidement, et dans un élan de motivation, les deux adolescents repartir à la course à travers les bois. Ils firent du stop le long de la route tout en continuant de courir vers la ville. Une voiture s’arrêta, elle partait au centre ville. Kate et Change montèrent dans la voiture. Et prirent un bus une fois arrivés dans le centre ville. Ils se dépêchèrent de trouver l’hôpital. Ils coururent le plus vite possible jusqu’au parc. Elsa était là. Allongé dans l’herbe. Les anges s’approchèrent et l’observèrent, elle dormait, le visage rempli de larmes et de restes de mascara.

Kate s’accroupit à ses côtés sans la toucher, mais elle se jeta en arrière quand elle vit les yeux d’Elsa s’ouvrirent en grand, plein de peur et d’inquiétude. L’infirmière se releva d’un bond, elle leur cria de la laisser tranquille et de partir. Mais les adolescents ne bougèrent pas, Chang fit un pas en avant, mais la jeune femme tourna les talons et partit en courant jusqu'à sa voiture. Kate, plus déterminée que jamais, poussa Chang vers la route, ils sautèrent dans le premier taxi, et ordonnèrent au chauffeur de suivre la voiture de la femme coûte que coûte.
Ils suivaient Elsa quand soudain, des crissements de pneus retentirent, un bruit de tôle froissée se fit entendre, juste devant la voiture d’Elsa, un accident venait de se produire. Une voiture était encastrée dans un feu rouge, et une autre était retourné sur la chaussée, les deux passagers de cette dernière voiture, rampèrent en dehors du véhicule, ils n’étaient pas blessés, mais en étant de choc. Le mari serré sa femme dans ses bras, ils pleuraient tous les deux, à genoux sur la route. Les adolescents sautèrent hors du taxi. Ils se dirigeaient en courant vers la voiture d’où personne n’était sorti mais Kate, qui réfléchissait en toute circonstance, fit un détour jusqu'à la voiture d’Elsa, celle-ci appelait les secours. Kate lui demanda en hâte de venir les aidés à secourir le blessé parce qu’ils ne savaient pas comment s’y prendre et ils avaient peur de faire une erreur, Elsa n’hésita pas une seconde, elle courut jusqu’au lieu de l’accident. Elle ouvrit tant bien que mal la portière qui n’était pas trop endommagée. Elle s’approcha du conducteur et vérifia son état. Kate et Chang assistait à la scène, inquiet. Elsa sortit la tête du véhicule et fit signe aux jeunes de les rejoindre plus l’aider et sortir le blessé de la voiture. Lentement, ils portèrent tous les trois l’homme et le posèrent délicatement sur le sol. Elsa, lui prit la main, et lui demanda de la serré s’il l’entendait. L’infirmière sentit une légère pression ce qui la rassura. Elle remarqua une blessure profonde causée par un grand éclat de pare-brise sur le bras de l’homme, elle déchira un morceau de sa blouse et entoura son bras avec.
Mais soudain, le cœur du conducteur cessa de battre. Elsa prise de panique hurla de rage en appelant les secours. Chang cria à l’infirmière de faire quelque chose. Celle-ci retrouva un petit peu de son calme et exécuta un massage cardiaque. Une dizaine de secondes se passa, puis vingt, puis trente. Elsa ne lâchait pas prise. Et finalement le cœur de l’homme redémarra. L’infirmière souffla et sourit.

Les secours arrivèrent, Elsa expliqua la situation aux ambulanciers qui la remercièrent chaleureusement et en lui disant qu’elle avait parfaitement réagit et que son travail avait sauvé une vie. Elsa sourit, Kate et Chang découvrirent un sourire éclatant et rassurant. L’héroïne gara sa voiture et partit à pieds vers le lac qui ne se trouvait pas loin.

Les deux anges la suivirent. Ils la virent enfin, assise dans l’herbe. Sans la surprendre, Kate et Chang s’assirent à côté d’elle. Ils virent une larme sur la joie gauche, scintillante avec les reflets du soleil. Kate comprit que c’était une larme de joie. Elsa ne parlait pas, et ne les fuyait pas, alors son ange, pris l’initiative, elle prit la main de l’infirmière. Une sensation de chaleur lui remplit le cœur, la flamme de vie s’était ravivée en la femme. Kate s’agenouilla, face à Elsa. Elle lui demanda comment voyait-elle l’avenir. Elsa, avec une vois pleine de joie de vivre et de reconnaissance, leur annonça, que son métier était de sauver des vies et qu’il n’était pas question qu’elle s’en aille sans avoir rempli sa mission. Kate et Chang sourirent, ils avaient réussi.



Faites connaitre cette histoire :

 



 



Vous êtes :
Indiquez votre adresse mail si vous souhaitez la communiquer à l'auteur (et seulement à l'auteur, elle n'apparaîtra pas sur le site) ? Sinon, laissez vide :


° Recopiez le code suivant :
 
>
*




 

 
histoire gratuite Ange gardien chapitre 6 7

Soyez le premier à donner votre avis, après lecture, sur cette histoire...





   
Copyrights...
© tous droits réservés à øø des-histoires.com øø